sac georges les tutos de viny

Georges, mon nouveau sac indispensable !

Les accessoires

Houhou !…. Il y a encore quelqu’un par ici ? J’ai été légèrement absente ces derniers temps. Ce n’est pas les projets coutures qui manquent pourtant ! Juste le temps. Je ne trouve pas le temps de faire les photos de mes projets, alors ils s’accumulent sur le dossier d’une chaise. Un peu à l’image du linge, ni sale ni propre. Pas la peine de faire l’étonnée, je suis certaine que tu as une chaise pour ce genre de linge chez toi….

Mais aujourd’hui, j’ai pris le temps de faire les photos de mon dernier sac. J’avais besoin d’un sac pour prendre l’avion, compatible avec les dimensions cabines (avant, j’avais un vieux sac de sport…) Et voilà que par hasard, Viny me propose de tester son nouveau patron : Georges !!

Allez hop, ni une ni deux, j’ai filé au magasin (la veille de mon vol ! Tranquille !), avec comme objectif de le finir afin de le prendre avec moi le lendemain ! Ahahah j’aime les projets speed…. Mais regarde les couleurs que j’ai choisi :

tissus

Un simili marron, qui s’accorde parfaitement avec mon tissu à l’imprimé tropical (on ne voit pas sur cette photo, mais il y a de jolis oiseaux dessus). Quant au tissu orange, se sera mon tissu intérieur !

Alors Georges est un sac avec plein de poches. A l’extérieur, il y a une poche zipée d’un côté, et 3 poches classiques de l’autre. Pratique pour y glisser une paire d’écouteurs par exemple, ou un paquet de mouchoirs, d’une grande utilité lorsqu’on a une rhino en plein mois de mai !

A l’intérieur, il y a encore des poches ! Et oui, il faut bien pouvoir être capable de ranger tout le bordel d’une fille les indispensables ! Brosses à cheveux, ordinateur, gilet, pull, console de jeux, chaussures, baskets, espadrilles… Ah non désolée ! ça c’est ce qui ne rentrait pas dans ma valise ! Pour m’éviter des frais supplémentaires, Georges a tout pris, et sans émettre le moindre râlement. What else ? Les poches intérieures : j’ai décidé d’en faire 4 d’un côté et 3 de l’autre. De cette façon, j’ai des poches de tailles différentes, en fonction de ce que je veux mettre dedans. Mais avec le tuto de Viny, tu peux les moduler comme tu veux ! Tu peux même rajouter une poche intérieure zipée, ou mettre des pressions si tu le souhaites !

GeorgesDoublure.jpgGeorges dispose de deux anses. Je les ai choisi en coton, car je trouve ça plus agréable à porter à l’épaule. Les sangles en nylon ont tendance à couper. Enfin, c’est mon avis ! On peut aussi lui mettre une sangle amovible si l’on préfère le porter à l’épaule ! Ce qui est plutôt pratique. Surtout en fonction de son utilité.

En tout cas à l’aéroport, Georges a fait son petit effet. Beaucoup de personnes se sont retournés sur lui !

 

georgesSol

D’un côté, il y a 3 poches. Là, il va falloir que tu me crois sur paroles ! Car je me suis arrangée pour faire correspondre les raccords. Il n’était pas question de couper les magnifiques oiseaux de ce tissu.

edf

D’ailleurs si tu aimes ces tissus, saches qu’ils viennent du comptoir du tissu. Le tissu tropical est à tomber ❤ Je pense que je vais lui faire un Jules associé, et peut être même aussi une paire d’espadrilles avec ce qu’il me reste ! Ahahah

georgesZip.jpg

En attendant, voici l’autre côté du sac ! Avec la fermeture zipée, cousu à brut. Là, ça se voit moins avec le zip et les anses, mais il y a aussi continuité des motifs.

Georges possède également une bandoulière (on voit les attaches sur le côté). C’est plutôt pratique lorsque le sac est très lourd ! En plus, comme les attaches sont amovibles, je les laisse dans une des poches intérieures, lorsque je ne les utilise pas.

Alors, qu’est ce que tu en penses ? En tout cas, ma mère adore ce sac ! Je pense que je vais lui en faire et lui offrir. Pour la fête des mères c’est un peu tard, mais elle l’aura pour partir en week-end cet été ! C’est mon père qui va être jaloux ! Il va falloir que je lui trouve quelque-chose aussi ;)…

Et pour finir, si le sac t’intéresse, tu peux avoir les explications en cliquant juste ICI !

 

PS j’ai thermocollé toutes les pièces extérieures, car les tissus n’étaient pas très épais. Donc oui, on peut thermocoller du simili, à condition d’y aller mollo avec le fer ! On place un tissu entre le fer et le thermocollant, pour éviter de faire fondre ou de marquer le simili, et c’est parti !

 

 

 

Publicités
portefeuille Jules les tutos de viny

Jules, mon nouveau compagnon

Les accessoires

Non non non, je n’ai pas échangé mon Zébulon contre un nouveau Jules ! Jules, c’est le dernier patron réalisé par la talentueuse Viny diy, du blog e-mercerie.

Alors Jules, il est vraiment pratique. Déjà, il peut emmener 9 cartes de fidélités. Tu peux facilement y mettre la carte fidélité de ton magasin de tissus préféré, ainsi que des boutiques de fringues que tu fréquentes (si tu y vas encore). Sinon, tu peux mettre celles des grandes parfumeries ou des magasins de chaussures ! Bref, il y a de la place, tu l’as compris ! En plus de ça, il possède 2 grandes poches zippées séparées, et il peut même y glisser 1 chéquier à condition qu’il soit « à la française » (c’est à dire les agrafes sur le grand côté). Attention, si tu as un chéquier à l’italienne, alors il ne rentrera pas !

J’ai eu l’occasion de faire partie du petit groupe de testeuses. J’ai pu coudre avant tout le monde ce portefeuille ! Et c’est avec plaisir que je te présente ce modèle vachement sympathique.

portefeuille_jules

Découpes des pièces

Le nombre de pièces à découper pour réaliser ce portefeuille n’est pas si élevé que ça ! Enfin, il te faudra quand même :

  • une pièce pour l’extérieur (moi c’est le liège)
  • une pièce pour l’intérieur (moi c’est mon simili cuivré)
  • deux pièces pour l’intérieur des poches zippées (j’ai utilisé un coton avec des ananas dessus)
  • 3 pièces pour réaliser les emplacements des cartes (c’est encore mon simili cuivré)
  • un peu de tissu cristal pour faire un emplacement de carte transparent (le mien, je l’ai choisi à paillettes !!)
  • deux fermetures éclairs
  • deux pressions pour maintenir le portefeuille fermé

Je te conseille de respecter les indications de Viny concernant le choix des matières. Surtout si tu as une machine d’entrée de gamme.

epaisseurs

Là, ça commence à faire beaucoup d’épaisseurs… et c’est pas fini !

Moi je ne l’ai pas respecté (#têtue) et je n’ai utilisé que du simili alors qu’elle préconisait l’utilisation de coton pour les emplacements des cartes. Forcément avec toutes ces épaisseurs, il est arrivé ce qu’il devait arriver ! A un moment du montage, je n’ai pas pu faire un repli… Mais pas de panique ! Je m’en suis sortie en utilisant un biais et un morceau de doublure ananas, afin de « créer » un nouvel emplacement dans le portefeuille. J’y range les tickets de carte bleues (afin qu’ils ne trainent plus au fond de mon sac, tmtc).

poche_jules

Si ça t’intéresse de savoir comment faire cette mini modification, laisse-moi en commentaire ! Et je verrai ce que je peux faire 🙂

Assemblage

Comme je te l’ai dit écrit plus haut, j’ai fait partie des testeuses. Donc, évidemment que les explications sont claires ! Si elles ne l’étaient pas, on n’aurait jamais pu le coudre, ce joli portefeuille. Et puis clairement, on aurait servi à rien si le tuto était brouillon !
Chaque étape du montage est détaillée avec des photos claires, donc aucune question à se poser. Il suffit de suivre simplement les étapes, et on arrive au résultat facilement. Compte une journée pour le réaliser. Même s’il n’est pas compliqué à coudre, il y a beaucoup d’étapes pour y arriver.

detail_jules_1

Je crois bien que c’est la seule photo qui rend vraiment hommage
à la couleur de ce simili aux reflets cuivrés ❤
D’ailleurs, le simili vient du comptoir du tissu !

Mon avis

Mon retour va être simple : c’est un portefeuille que j’apprécie réellement, et qui diffère de ceux qu’on trouve d’habitude (en tuto couture). Ce que j’aime le plus, c’est le pliage final asymétrique qui lui donne un côté original. Même si j’ai fait une erreur dans mes choix de tissus, je m’en suis sortie avec une petite modification, qui rend tout a fait utilisable mon portefeuille !
Honnêtement, je pense que ce modèle va faire partie de ma to-sew list pour Noël prochain. J’annonce donc d’ores et déjà :

>> Merci de surjouer la surprise lorsque vous ouvrirez vos cadeaux ! <<

Et en attendant Noël (oui parce qu’on en est encore loin, hein !), voici encore d’autres photos de mon Jules :

portefeuille_jules_3

portefeuille_jules_2.jpg

Et voilà les autres versions des testeuses :

La version de Titelletit :

Jules_titelle

La version de Cococinelle :

Jules_coccinelle

La version de Fiona :

Jules_Fiona

La version de les korrigans :

Jules_korrigans.png

Et voilà ! J’espère que tu as trouvé nos versions sympas, et peut-être même qu’on t’a donné envie de te coudre un Jules 😉

Du coup, si c’est le cas, tu n’as plus qu’à cliquer ICI!

Un chèche tout doux !

Les accessoires

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un des cadeaux que j’ai offert à Noël : un chèche !
Je suis honnête, et je dois vous avouer que je n’ai rien inventé. Car j’ai vu fleurir par-ci, par là plein de chèche sur la blogosphère couture. Avec ou sans pompons, avec ou sans croquet, avec une doublure ou entièrement moumouté etc etc

J’ai jeté mon dévolu sur deux tissus provenant de chez Diffus’Laine Tissus (oui oui, encore ! Mais en même temps, je kiff ce magasin ❤️ ). Je disais donc, j’ai choisi un coton très fluide et très léger avec de nombreux petits coeurs dessus, et un minky à pois assorti.

Pour réaliser le chèche, j’ai suivi le tuto, très bien expliqué d’ailleurs, de Pique et pique et colle et gramme. Avec sa technique, aucun déchet de tissu ! On optimise à fond sa laize disponible.

Avec un coupon de 110 x 50 cm, pas de pertes, à condition de couper comme ceci :

schema_1.png

Par contre ! Si tu utilises un tissu à motif comme moi, il faut avoir en tête que tu n’auras pas les motifs dans le même sens entre le centre et les pointes. Si on reprend le schéma précédent, les pointes sont coupées « à l’envers ». Comme on dit, des images valent mieux qu’un long discours :

cheche_2.png

Tu vois ? Les coeurs sur les pointes sont à l’envers de ceux du centre. Une fois nouée autour du cou, ça ne se voit pas du tout !

Petite technique perso : mon tissu à coeurs étant trop trop fluide (comme l’âne ? okay je sors…) , c’était une catastrophe à couper !  J’ai alors dégainé mon arme secrète… Tu veux la connaître 😏 ? Il s’agit d’un truc vieux comme le monde ! C’est la bombe d’amidon de Fabulon ! Fabulon c’est fabuleux disait la pub. Hey bah je confirme !

fabulon
Après une application du produit à la lettre, mon tissu fluide est devenu aussi rigide qu’un coton non décatit ! Parfait pour découper, assembler et coudre.

Pas de panique cependant, pour retrouver toute la fluidité de mon tissu, il m’a suffit de laver le chèche une fois l’ouvrage terminé ! 😉

En avant pour les photos !

cheche_1

Le minky à pois ! Si tu en utilises, surtout ne le repasses pas : tu perdrais le relief des pois. Ce serait dommage !

cheche_2

 

cheche_3

Je t’ai bien dit que j’allais en mettre dans toutes mes nouvelles cousettes  ! 🤗

Des housses de sièges pour 2cv

Les accessoires

Il y a quelques temps (début décembre), j’ai reçu une demande un peu particulière. Un de mes amis a une passion excessive pour le vintage. Jusqu’au point où il est allé jusqu’à se séparer de sa voiture moderne, pour ne conduire que sa 2cv. Une jolie voiture verte grenouille, qu’il est en train de rénover d’ailleurs.

Enfin bref, tu vois venir la question à mon avis :

« Hey, tu penses qu’il serait possible que tu me fasses de housses de sièges ?
Pour ma 2cv ? Je ne trouve pas ce que je veux »

Bon. Soit. Des housses de sièges. Je n’en ai jamais fait, mais c’est un défi que je veux bien relever ! Et pour relever ce challenge, je n’étais pas seule : ma padawan Mélissa (allez voir sa page 😉 ) était aussi de la partie.

Pour les puristes de la 2cv, les sièges avant ne sont pas d’origine. Mais la banquette oui ! Et comme tout était en bon état, il a été décidé de ne faire que des housses pour rhabiller les sièges.

Place au modelage

Comme on a décidé de faire des housses, on n’a pas décousu les sièges d’origines. Alors il a fallut faire un modelage de chaque partie. On a commencé par la banquette, car on a pu la garder chez nous pendant un moment ! Et ça n’empêchait pas Monsieur Vintage de rouler pendant ce temps là.

banquette.png

A la voir comme ça, on pourrait penser que ça va être facile. Un rectangle pour le dossier, un autre pour l’assise. Mais c’est sans compter sur les découpes en arrondies des côtés de la banquette ! Alors à l’aide de bâche de protection, on a décalqué différentes pièces :

  • une demi assise
  • un demi dossier
  • un côté d’assise
  • un côté de dossier

Avant de couper dans les tissus définitifs, il fallait vérifier qu’on ne s’était pas trompé ! C’était la première fois qu’on faisait ça… alors on a réalisé une toile. Dans des jolies chutes de draps !

banquette2.png

Déjà rien que dans ces tissus là, la banquette est devenue plus jolie. Tu ne trouves pas ?

On a fait exactement la même chose pour les sièges avant. Sauf qu’il y a beaucoup plus d’éléments …. Toujours avec de la bâche de protection, on a patronné :

  • une demi assise
  • un demi dossier
  • un côté d’assise
  • un demi tour de dossier
  • un demi dos de dossier

J’ai oublié de prendre des photos… sorry !

Les tissus entrent en scène !

Tous les tissus viennent de chez diffus’laine tissus à Gradignan. Ils ont été exclusivement choisi par le propriétaire de la 2cv. Et je trouve que pour le côté vintage, on est en plein dedans !

Monsieur Vintage a donc choisi :

  • un tissu uni marron
  • un tissu à carreaux, dans des tons marron et crème. Des carreaux ! donc…. des raccords 

Alors déjà que les housses de sièges, c’étaient une première. Mais là avec le tissu à carreaux, on a mis la barre encore plus haut ! Fallait pas se louper, tu vois le truc.

Pour la banquette, c’était facile. D’autant plus qu’on n’a pas eu à faire d’ouverture pour laisser passer les boucles de ceinture de sécurité. Je tiens à rassurer : personne ne peut monter à l’arrière. Il n’y a pas de place !

banquettemonte.pngLa continuité des carreaux est par-faite. Oui rien que ça. En plus, on distingue bien 3 places avec les motifs (1 place = 1 carreau blanc), ce que souhaitait Monsieur Vintage. Je ne sais pas pourquoi 3 d’ailleurs, puisque personne ne peut monter à l’arrière !!

Pour les sièges avant, c’était légèrement plus complexe…. Les sièges étant plus modernes, ils étaient conçus avec un creux entre l’assise et le dossier (tu verras sur les photos). On a décidé de résoudre le problème, en ne cousant pas l’assise et le dos ensemble. Ou du moins pas directement.

siegeavant.png

Petit schéma pour t’expliquer. Entre la pièce pour l’assise et la pièce pour le dossier, on a rajouté une bande de jersey, d’une quinzaine de centimètre de large. Cette bande de jersey, viens se coincer entre l’assise et le dossier d’origine. Elle est pincée entre les deux parties (un peu à l’image de ta télécommande que tu retrouves coincée entre les coussins du canapé, tu vois ?). Ainsi, on a l’illusion que l’assise est directement cousue au dossier, alors qu’il n’en est rien ! Cette petite astuce permet de résoudre le problème du « creux » engendré par le design de l’assise. Car en s’asseyant, la personne vient « tirer » le jersey pris entre les deux parties.

siegeavantdessin

Alors oui, on aurait pu résoudre le problème du creux avec des pinces. C’est d’ailleurs cette première idée qu’on a eu. Mais on n’aurait pas pu garder la continuité du motif…. Et on le souhaitait !

essaihabillage.png

 Tu vois mieux sur cette photo, le creux qu’il y a au niveau de l’assise (dans le fond du siège !) . Tu comprends pourquoi on a choisit de faire ça ! On garde la continuité du motif et on ne voit pas la bande de jersey !

Maintenant, il faut fixer tout ça, et faire les finitions, avant de pouvoir tout remonter ! (oui parce qu’il n’a plus qu’un siège dans sa voiture à ce moment là….)

Les finitions

Nos housses sont faites, mais elles ne sont pas fixées sur le siège. Et c’est ce que souhaitait Monsieur Vintage. Alors il a choisi de poser des oeillets sur les côtés des sièges (et c’est lui qu’il l’a fait aussi !!). Grâce à un système de fixation par élastique, les housses sont maintenues en place, et ne bougent pas. Et si nécessaire, elles peuvent être enlevées pour être lavées !

fixationsiegeavant.png

Et grâce à des pressions, on vient apporter un maintien supplémentaire sur les côtés :

 

 

Pour la banquette, il a aussi posé des pressions afin que la housse soit attachée au niveau des pieds de la banquette. Comme ça, si Monsieur Vintage souhaite se séparer de sa voiture un jour, la banquette d’origine n’aura pas été altérée !

Il nous restait un peu de tissus à carreaux. Alors on a décidé de les utiliser pour faire des volets au dos de la banquette. Et par un système d’oeillets et de laçage, on peut ajuster la housse sur la banquette.

arrierebanquette.png

Un nouvel habillage intérieur !

Tu as vu des petits bouts par-ci, par-là. Mais je suis certaine que tu veux voir l’ensemble, non ?

Alors voici le nouvel intérieur de la 2cv de Monsieur Vintage !

siegesavant

vueexterieu.png

 

Pour une première, je trouve qu’on ne s’est pas trop mal débrouillée !! Une toute petite déception quand même…. aucune trace (même minime) de paillettes n’a été acceptée par Mr Vintage….

Des chaussettes de Noël

Les accessoires

On connaît toutes et tous cette tradition qui est de suspendre une chaussette de Noël près de la cheminée. Et pour ceux qui n’ont pas de cheminée, ils mettent une paire de chaussons au pieds du sapin. En tout cas, moi, c’est ce que je faisais en étant petite 😉

Mais… tu sais d’où vient cette tradition ? Parce que moi, non. Alors j’ai fait quelques petites recherches…

Une très vieille histoire

L’histoire commence en Asie Mineure. Un enfant du nom de Nicolas, né en 280 après Jésus Christ à Pataras (et non patatras !)  en Lycie, fait partie d’une riche famille. Suite au décès de ses parents, le jeune noble décide de vouer sa vie ainsi que toute sa fortune aux plus démunis. Aider son prochain est la quête qu’il mène durant sa vie. Devenu prêtre chrétien, puis évêque de Myra, ce fervent disciple de Dieu s’occupe particulièrement des enfants en leur offrant de nombreux cadeaux. Il se fait rapidement appeler « Le donateur de cadeaux de Myra« . Sa réputation le précède et son nom résonne dans le pays tout entier ! Mais cette notoriété le dépasse… L’homme est discret et il n’a pas l’habitude d’attirer autant l’attention sur lui. Il préfère aider les autres lorsque la lune se lève, là où personne ne peut le reconnaître ou le voir dans la pénombre de la nuit. Ainsi, il donne aux enfants démunis des présents à la seule condition qu’ils soient endormis. Eh oui, il ne faudrait pas qu’il se fasse reconnaître !

Son identité préservée, Nicolas peut continuer ses bonnes actions ! L’Histoire raconte qu’un paysan perdit sa femme et se retrouva à la charge de ses trois filles. Travaillant durement dans les champs, ses filles se sont très vite occupées de toutes les taches domestiques du foyer.  Lorsque ses filles devinrent plus matures, le père fut désespéré de voir qu’il ne pourrait pas les marier avec un homme bien, car il n’était pas en mesure de payer les dotes…

Notre donateur de cadeaux de Myra eu vent de cette histoire et se dirigea une nuit chez le paysan. Une fois les filles endormies, il s’approcha de la fenêtre et vit des chaussettes à sa portée, que les filles faisaient sécher au coin de la cheminée. Il mit délicatement un sac d’or dans l’un des bas. Il revient la nuit suivante, pour en faire de même avec le deuxième bas. Le paysan heureux et surpris à la fois, décida d’attendre son bienfaiteur la troisième nuit. Nicolas arriva avec ce qui devait être la dote pour la troisième fille et lorsqu’il fut près de la maison le paysan le reconnu et se mis à genoux pour lui exprimer toute sa gratitude.

C’est donc de cette histoire que vient la légende de… Saint Nicolas ! Cette légende serait alors à l’origine de notre tradition des chaussettes de Noël suspendues à nos cheminées (ou au pied du sapin) : aujourd’hui encore nous avons pour coutume de déposer des chaussettes (ou des chaussons) en espérant qu’un homme viendrait y déposer de quoi nous rendre heureux.

Mes chaussettes de Noël 

Du coup, tu l’auras compris : j’ai cousu des chaussettes de Noël ! Mais pas toute seule, et pas pour n’importe qui. C’est avec ma copine Mélissa qu’on a décidé de coudre ces chaussettes, à l’attention de tous nos collègues de boulot. Oui on a décidé d’être généreuses cette année ! En même temps, nous ne sommes pas un très gros effectif, alors c’est dans nos cordes !   On a profité d’une journée shopping de tissus, pour se rendre chez Toto tissus, à Bordeaux. Et nous avons choisi ces 3 tissus de Noël  :

tissus.png

Concernant le patron, j’avais trouvé ce schéma sur Pinterest, mais sans rien d’autres. Pas de tuto, pas d’explication de montage, juste cette image…

6306e95963ccac84dbf5c9fc57d321af

J’ai alors refait le dessin sur Inkscape, car l’agrandissement rendait les lignes très floues. Autant te dire que pour la précision, on repassera…. 

Donc une fois mon dessin refait, et imprimé, on s’est mise à découper et à assembler !
On a décidé de doubler les chaussettes pour qu’elles soient plus jolies. Et en plus, comme ça, on pouvait mettre de la ouate de rembourrage dans la pointe, afin qu’elle se tienne bien comme il faut !

En avant les photos !

bottes

boutpointu

J’ai prise ces photos alors que je n’avais pas encore reçu les grelots. Depuis, nous avons offert les chaussettes ! Et oublié de prendre une photo de l’ensemble….

Mais j’ai quand même cette photo :

grelots

Et toi, tu as cousu des chaussettes de Noël aussi ???

Mon sac week-end Origamax

Les accessoires

Bon, ce n’est un secret pour personne, surtout si tu as lu ma petite présentation 😏 , je suis une adepte de Cousu main ! Et cette année, lors du quatrième épisode, les candidats devaient réaliser un sac week-end pour ensuite le démonter et faire une customisation, mais ça, c’est une autre histoire…


J’ai déjà une valise chez moi. Et pas qu’une seule en plus : des grandes, des petites, des moyennes… Je n’avais donc clairement pas besoin d’un sac pour partir en week-end.

CLAIREMENT PAS 

J’ai su résister… plusieurs semaines même. J’étais fière de moi 😎 ! Et puis je suis tombée sur CE tissu, lors d’un de mes passages au Comptoir du tissu à Saint Médard en Jalles.

IMG_20170925_210220476

J’adore ce magasin, mais il a un gros petit défaut : il se trouve juste à côté de ma salle de sport ! Salle de sport où je me rends 3 fois par semaine… Tu commences à le voir ce problème ? Eh bien oui, je m’y arrêtes souvent, pour ne pas dire à chaque fois😅… Oui je suis faible… Mais ce n’est pas ma faute ! C’est la faute de Mademoiselle Méli ! Bah oui… il y en a toujours une pour traîner l’autre dans ce magasin.

Liste non exhaustive d’excuses employée : il me faut une fermeture / j’ai besoin de boutons / j’ai cassé mon aiguille / je n’ai plus de passepoil / on est en avance pour le cours de sport (celle là, elle fonctionne pas mal ! )

Et toujours dans ce même magasin, j’ai repéré un joli sac en démonstration… THE sac origamax réalisé par Viny DIY 🤩🤩🤩 ! Voilà, c’était décidé. Ce joli jacquard (français s’il vous plaît ! Cocorico !) deviendra mon sac week-end Origamax !

Je ne vais pas te re-détailler comment faire ici, car le tuto est très bien expliqué dans le lien. Mais si tu veux savoir, il mesure 25 x 25 x 55 cm une fois bien rempli ! Mais tu peux modifier la taille de ce sac en changeant la longueur de la fermeture éclair ET la taille de ton rectangle de tissu 😉

Sans plus attendre, voici les photos en détail de ma version du sac week-end 🤗

SacOrigamax

Les jolies couleurs du mois d’automne font ressortir le rose fluo de ce jacquard. C’est d’ailleurs cette couleur qui a attiré mon regard en magasin ! ❤️

detailCoté

Je crois que ce que j’aime le plus dans ce modèle, c’est le rendu du pliage sur les côtés du sac !

detailPoche

Et pour finir… j’ai ajouté une poche extérieure, dans laquelle je peux glisser ma console lors de mes voyages ! Et oui, même à 26 ans j’y joue encore !🤫🤭

Je ne sais pas si tu l’as vu, mais je me suis appliqué à respecter la continuité du motif pour le placement de cette poche ! C’était pas facile facile 😥 ! Mais le rendu est sympa ! Enfin, il me plaît beaucoup 🤗

Et toi, tu l’as réalisé ce sac ?