Pour les femmes

J’ai cousu mon maillot de bain !

Aujourd’hui, nouveau billet de blog et pas des moindres! Bien que je ne sois pas une couturière experte dans le domaine de la lingerie et des sous-vêtements (j’en couds, mais beaucoup moins que le vestimentaire « classique »), je me suis lancée le défi de me coudre un maillot de bain pour cet été !

J’hésitais entre deux patrons, et j’ai finalement opté pour… le maillot de bain Hina, modèle proposé par 36 Bobines ! C’est la toute première fois que je couds un patron de cette marque.

Capture d’écran 2018-08-13 à 13.01.17

Le modèle se décline en deux versions :

  • une version deux pièces, avec une culotte et un haut en triangle,
  • une version une pièce, mais qui, de dos, prend l’apparence du maillot deux pièces

Le maillot possède plusieurs points de réglages, permettant de bien l’ajuster au corps. On retrouve donc des nouettes de part et d’autres de la culotte, ainsi que deux noeuds à nouer. L’un dans le dos et l’autre dans le cou.

nouettes hina

D’après la créatrice du patron, la version une pièce cache astucieusement le ventre, et dégage les hanches, enfin ça j’en reparlerai un peu plus bas

D’abord, pour parler du patron. C’est un pdf, s’imprimant rapidement, et comportant peu de feuilles : 8. Quatre feuilles forment une planche pour le bas du maillot, et quatre feuilles forment une autre planche pour le haut du maillot.

 

Par contre, premier point noir : les marges de couture ne sont pas incluses ! Oui, pour moi c’est un point noir. Les patrons sans marges de couture, ça me saoule. Chacun sa préférence, mais moi,  c’est avec marges de couture. Et s’il n’y en a pas, alors je les ajoute au patron papier, et non sur le tissu (pour celles qui se demanderaient 😉 ).

Le patron du bas est dessiné d’un seul bloc, mais il faut reporter le fond de culotte à côté, afin de la doubler. Seulement, il n’y a aucun cran de montage qui est fait sur le patron. Donc au moment du montage : débrouille-toi pour la placer.

 

 

Ah oui et aussi : les marges de couture sont différentes pour la doublure et pour le tissu. Si tu ajoutes à ça, l’histoire des crans de montage à faire, il y a de quoi se faire des noeuds au cerveau quand on débute (et même quand on ne débute pas !) . Alors si tu veux mon petit conseil : ajoute la même marge de couture partout (1cm) et une fois ta couture faite, tu dégarnies la couture de la doublure. Pour cela, laisse 5mm de doublure à côté de la couture en coupant le surplus. Le résultat sera identique, et toi, tu ne te seras pas embrouillé le cerveau !

edf

Passons au tissu ! J’ai acheté mes tissus chez diffus’laine tissus, à Gradignan. J’ai choisi ce tissu, ainsi qu’une doublure blanche. J’aime énormément l’imprimé du tissu, mais j’ai regretté mon choix au moment de positionner mon patron : le côté psychédélique me faisait loucher, ahahaha !

Quant aux fils, j’ai acheté du fil mousse sur le site Rascol. Le fil mousse coûte assez cher (par chez moi, c’est pas loin de 7€ la bobine de 1000m), et là j’ai acheté des bobines de la marque Madeira Aeroflock qui ne coutent « que » 3€90 les 1000 m. Je te laisse aller voir sur le site de Rascol, tu verras qu’il convient pour les tenues de sport, de bain, de gymnastique, et il est même certifié Oeko-tex (attention ! Oeko-tex ne veut pas dire Bio, nuance). Je le trouve beaucoup plus gonflant et donc plus couvrant que le fil mousse de la marque Mettler. Donc si tu aimes les ourlets roulottés en bas des jupes, robes et autres tee-shirt, je ne peux que te conseiller la marque Madeira.

Ne sachant pas quelle couleur conviendrait le mieux pour mon tissu, j’ai commandé 2 couleurs. Finalement, le vert allait beaucoup mieux que le jaune et c’est lui que j’ai utilisé. J’ai d’ailleurs utilisé le fil mousse dans les deux boucleurs de ma surjeteuse. Car oui : j’ai monté le maillot de bain à la surjeteuse !  J’aurais pu uniquement utiliser le fil mousse dans le boucleur inférieur : en repliant, c’est ce fil qui se retrouve sur ma peau. Comme le fil mousse est doux, c’est parfait ! Pas d’irritations, contrairement à un fil polyester classique.

culotte hina

J’ai posé la laminette sur le maillot à l’aide de ma surjeteuse. Avec cette méthode, ça va plutôt vite ! Par contre, pas le droit à l’erreur, il faut être sûr de soi. Comme beaucoup, je n’étais pas certaine de la tension avec laquelle il fallait tendre l’élastique. Rien n’est indiqué à part « poser la laminette en étirant un peu » dans les explications. Et lorsque tu te retrouves toute seule devant ta machine, « un peu » ça veut dire quoi ? Alors okay, il y a des vidéos mises en ligne par 36 bobines, où l’on voit la pose de l’élastique. Mais ça ne nous aide pas pour la tension… J’aurai préféré qu’on me dise que la laminette représente 90% ou 95% de la longueur totale. Au moins, à poser c’est plus facile. On ne se pose pas la question de savoir si c’est assez tendu.

Mis à part cela, le reste des explications est plutôt claire, mais les schémas sont vraiment petits (3-4 cm à peine…). Et même si l’on zoome, l’image se pixellise et on voit encore moins bien. J’apprécierai vraiment des dessins plus grands, même si cela implique plus de feuilles à imprimer pour celles qui impriment les explications. Je ne demande pas des schémas ultra-colorés. Juste d’une taille correcte. Et puis honnêtement, en 2018, je ne suis pas sur qu’on imprime encore les explications. Perso : je les suis sur l’ordinateur où sur la tablette. Je te laisse juger de la qualité de l’image en zoomant…

hina zoom flou

Lors de cette cousette, j’ai pu tester l’outil qui m’a été envoyé par Clover : le retourne-tube, ou tige à retourner le biais ! C’est ultra-facile d’utilisation, et ça va hyper bien pour retourner les nouettes. J’ai pris moins de 30 secondes par nouettes, et ça va changer ma vie ! Ahahaha ! Il suffit de bloquer l’extrémité du tube à retourner dans la pince (une seule épaisseur!), puis de faire glisser doucement, par dessus, le reste du tube. En poussant doucement (et pas comme des sauvages, je vous vois derrière l’écran 😉 voui …) le tube se retourne sur lui même !  Tadaaaaaaam !

outil retourne tissu

Une fois toute la laminette posée, j’ai évidemment utilisé ma machine à coudre pour les finitions extérieurs. J’ai utilisé le point zig-zag spécial lingerie : le triple ! Je trouve que les finitions avec ce type de point ont un côté plus « luxe » que le point zigzag classique. Pour ces finitions,  j’ai aussi utilisé le fil mousse : dans la canette ! Car c’est le fil qui sera en contact avec ma peau, et se sera tout doux !

couture triple Z hina

Je crois que j’ai fais le tour de la question, pour ce qui est de la couture du maillot de bain. Maintenant, place aux photos portées !

hina

 

 

hina

 

hina

 

hina

Psychédélique ce tissu, n’est-ce pas ?

Je ne sais pas ce que tu en penses de ce maillot de bain, mais mon avis est ferme et définitif : il n’est pas fait pour moi. Bien qu’il soit taillé jusqu’au 44 (d’ailleurs c’est la taille que j’ai coupée), le modèle n’est pas du tout flatteur pour les personnes ayant des courbes, des formes, des rondeurs.

Il y a plusieurs choses qui ne vont pas, et je vais t’en faire la liste. J’estime qu’il est important pour moi de le dire, surtout si tu as une morphologie comme la mienne…

  • élargir le panneau du ventre : je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais dans ce maillot, j’ai l’impression de déborder de part et d’autre. L’effet muffin, loukoum, paupiette, appelle-ça comme tu veux. Mais une chose est sur, ça ne va pas du tout. Rappelle-toi la phrase « cache astucieusement le ventre » annoncée dans la présentation. 
  • faire une culotte beaucoup moins échancrée sur l’avant. Ce maillot est annoncé comme « dégageant les hanches« . Ouais bah, effet muffin / loukoum / paupiette : assuré quand tu fais un 44.
  • faire une culotte plus couvrante sur l’arrière, ça c’est juste une histoire de préférence, elle ne monte pas assez haut dans mon dos.
  • rétrécir le fond de culotte, beaucoup trop large. Et au porté, ce n’est pas agréable. ça ne se place pas bien, et on n’est pas à laise.
  • allonger les bandes pour nouer dans le cou, car je trouve qu’elles sont plutôt courtes.
  • affiner la bande sous poitrine, mais uniquement dans le dos. Avoir un noeud si gros n’est pas agréable lorsqu’on est allongé ou adossé.
  • enlever les couettes pour joindre les culottes devant et dos par une couture.

Tu l’auras compris, la seule chose à garder sur ce maillot c’est le haut ! Il est bien taillé, ni trop profond, ni trop échancré, et rien ne risque de s’échapper malencontreusement.

hina

En début d’article, je te disais que j’hésitais avec un autre patron de maillot de bain. J’hésite à partir sur celui-là, ou à faire toutes les modifications que j’ai listé juste au dessus. Car honnêtement, je ne sais  pas si avec toutes les modifications, ce maillot m’ira.

Et toi, tu ferais quoi ? Voici l’autre maillot en question : Sophie, de Closet Case Patterns

sophie swimsuit closet case pattern

Je pensais qu’une version 1 pièce, avec un tissu coloré au centre, et noir sur les côtés, pouvait donner un côté rétro, hyper sympa 🙂

Qu’en penses-tu ?

 

 

 

 

 

 

16 commentaires sur “J’ai cousu mon maillot de bain !

  1. Merci pour ce reportage…Ce retour sur patron est très explicite. En ce qui concerne le choix du modèle 1 pièce je pense qu’il faut faire attention à la forme de la culotte ;;elle ne dégage pas la cuisse et( par expérience) peut tasser la silhouette contrairement à une culotte plus échancrée qui va élancer la cuisse… Encore merci pour vos astuces.

    1. Avec plaisir Nath ! Il me semblait important d’aborder ces points , car j’ai l’impression que personne ne le dis. Alors peut etre qu’il n’y a qu’à moi qu’il ne va pas, mais en réalité, je pense qu’il y a eu d’autres « ratés » comme moi, et personne n’ose le dire…

      Si mes remarques peuvent servir a qqun d’autres, c’est avec plaisir !

      Quant à la culotte plus échancrée j’ai testé de la mettre comme cela : ça me fait une cuisse proéminente 😱 clairement, c’est pas possible….

  2. Merci pour cet article. Tu as le courage de nous montrer meme ce qui ne va pas et c’est vraiment très appreciable. Le port du maillot de bain est souvent chose delicate pour beaucoup de femmes. Nous sommes nombreuses à ne pas avoir la taille mannequin.

    Le deuxième modèle que tu proposes semble confortable car envelopant. L’idée utiliser un uni et un imprimé est excellente et le vintage reste tencance.

    Tiens nous au courant.

    1. Merci Guilaine ! Je trouvais important de dire la « vérité ». Car j’aurai moi même aimé avoir ces infos avant de me lancer ! J’aurai choisi l’autre, c’est évident… Même si j’aurai préféré privilegier un patron made in France

  3. Chouette expérience. D’accord avec ton analyse sur le modèle créé. A mon humble avis, tente de faire l’autre modèle présenté à la fin de ton article, en une pièce. Il aura l’avantage de donner un effet amincissant + mettra la poitrine en avant. Et devrait t’aller comme un gant !

    1. Merci ! Cependant, je parlais de noir et de motifs, mais pas pour le côté amincissant 😉 Plutôt pour éviter le côté surchargé que peut provoquer un motif. Merci de penser à ma petite poitrine 🤣🤣🤣

  4. Ton article est très intéressant car il n’y a aucun faux semblant, c’est tellement appréciable !
    Ton maillot est très réussi mais je suis d’accord avec ton analyse, il ne te va pas du tout. Par contre, est ce que le fait que ce soit échancré est vraiment un problème ? Moi qui ai les jambes un peu fortes par rapport au reste, je préfère ce genre de culotte, car sinon je trouve que ça coupe la silhouette. Par contre Non au petit noeud sur les côtés (effet paupiette assuré )
    Sinon le modèle vintage est très sympa !

    1. Coucou ! Alors je pense que la culotte échancré, ça dépend des gens. Mais moi par exemple, j’ai des cuisses « prominentes » (musclées) mais entre le haut des cuisses et le bas du ventre, c’est plat de chez plat… Du coup, le fait de porter une culotte échancrée fait encore plus ressortir ces cuisses ! Moi. Je n’aime pas trop… J’aime bien ce modèle vintage, et on m’en a parlé d’un autre, anglais aussi, dans le même genre. Le choix va être difficile !

  5. et bien dis donc c’est une sacré histoire ce maillot là!!! hi hi hi! je suis d’accord avec toi sur ton avis sur le maillot qui ne flatte pas les courbes avantageuses par contre je le trouve tout à fait portable sans être ridicule et ton tissu est top. Je te rejoins également sur le dernier modèle de maillot qui me semble plus convenir aux morphologies pulpeuses et qui en plus (et c’est le truc qui m’a conquise), il a un côté pin-up rétro complètement assumé et ça j’achèèèèèète!

    1. Je t’avoue que pour le moment, je ne l’ai porté qu’en « comité restreint » mais sur la plage, je ne me sens pas a l’aise. Quant au second maillot, on m’en a montré un autre de chez patterns for pirates! Il est encore plus rétro 👌

  6. Merci pour ce super compte rendu! J’adore le tissu que tu as choisi et j’irai faire un tour chez Rascol pour le fil mousse.
    Je trouve le maillot de CCP beaucoup plus seyant (perso je n’aime pas les nouettes du Hina, mais je l’ai vu sur des femmes à qui il va très bien et qui en sont ravies), et je le tenterai l’année prochaine (pas eu le temps cette année). J’aime les 2 versions, et je trouve qu’il va bien à toutes celles qui l’ont fait, quelquesoit leur morphologie.

    À l’année prochaine avec notre nouveau maillot 😉

  7. Je suis aussi d accord avec ton analyse. Par contre de là à dire qu’il ne te va pas du tout…..je trouve que tu es dure avec toi même! Il n est pas si mal même si ce modèle n est pas le plus adéquat. Le tissu est magnifique et je te tire mon chapeau pour avoir réaliser une telle pièce!

    1. Hello 36 bobines! Je n’ai pas vu la vidéo… Mais dites moi, pourquoi faire des explications dispatchées entre le livret, le blog, et les vidéos youtube ? On s’y perd….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.