robe romina été

Romina, la robe idéale pour l’été

Mes coutures

Pour celles qui ne connaissent pas, Romina est un modèle issu du magazine mars/avril 2018 de La Maison Victor. C’est une robe de style romantique, possédant des manches bouffantes, agrémentées d’un très joli pli creux sur le bas de la manche. Des fronces viennent souligner les épaules, tandis que le décolleté en V vient flatter la silhouette.

C’est une robe vraiment très facile à coudre (oui, même si la maison victor a mis 3 étoiles de difficulté), mais les explications sont vraiment claires et facilitent beaucoup la réalisation de cette robe !

[themoneytizer id= »19109-2″]

Si tu me suis sur Instagram, tu as déjà du voir plusieurs posts où je la porte : pour un mariage, pour une garden party au château de l’Islette bref : cette robe je la mets, je la remets, et je l’adore ! Sauf que je suis passée à ça de ne pas pouvoir la faire… Une catastrophe ! Non pas que je n’ai rien compris aux explications (elles sont limpides !). Mais j’ai eu une très mauvaise expérience avec mon spray de fabulon. Et pour le coup, c’est entièrement ma faute…

Installe-toi confortablement, prends un thé, un café, un chocolat, ou même une bière (attention, à consommer avec modération), je vais te raconter comment cette catastrophe s’est transformée en robe tout a fait portable.

C’est bon, tu es installée ?

Alors comme à mon habitude, j’aime me faciliter la tâche. Et entre-nous, qui aime se la compliquer ? Personne, hein ? C’est bien ce que je pensais…. J’ai donc sorti ma bombe de Fabulon pour amidonner ma viscose, la rendre rigide comme une popeline, et ainsi faciliter la découpe des pièces.

J’ai plié mon tissu en deux, et j’ai vaporisé l’amidon sur une surface de mon tissu. J’ai repassé mon coupon, l’ai positionné sur la table, épinglé le patron, et découpé toutes les pièces. Ensuite, j’ai revaporisé un peu de fabulon, puis repassé chacune des pièces avec mon fer, avant de les surjeter. J’ai commencé à coudre. Et là…. c’est le drame !

Mes pièces n’ont plus du tout la même taille ! Alors que tout a été découpé tissu plié… Une erreur de découpe, ça peut arriver, mais en découpant les pièces en même temps, il est impossible d’avoir une différence…

J’ai donc positionné mes pièces en tissu sur mes pièces du patron, et là, je me suis rendue compte qu’en plus de ne pas être de la même taille, elles étaient toutes les deux plus petite que la pièce de patron… Vraiment bizarre…

C’est la première fois que cela m’arrivait avec l’amidonnage. Peut-être n’ai-je pas assez agité la bouteille ? Peut-être est-ce parce que j’ai utilisé la fin de ma bouteille ?  Je suis quasi certaine que cela ne vient pas de la qualité du tissu, car je l’ai lavé, et séché juste après l’avoir acheté. Il n’y a donc aucun résidu d’apprêt chimique sur mon tissu, s’il y en avait, il est parti au lavage !

La seule solution que je vois, et qui me paraît la plus logique aussi,  est l’abus d’utilisation de mon spray de Fabulon. De plus, il devait rester beaucoup trop d’eau dans le fond de ma bouteille. L’eau + la chaleur du fer a fait rétrécir une partie des pièces car comme je te l’ai dit, j’ai re-amidonné après la découpe.

robe rominarobe romina pièces dos amidonnées

J’ai donc décidé de passer à l’eau l’une des pièces amidonnées, et là, MI-RACLE ! La pièce amidonnée et lavée est à nouveau de la taille du patron ! J’ai donc relavé toutes mes pièces découpées (et surjetées) en machine.  Et tu vois, les pièces font à nouveau la même taille !

robe romina pièces dos amidonnée

J’ai pu enfin commencer à coudre cette robe. Après 1 journée de galère et de questionnement…

Je n’ai apporté que 2 modifications sur le patron :

  • j’ai d’abord raccourci les jupes de 5cm. Car je trouvais la longueur de base, trop mémérisante sur moi.
  • j’ai enlevé les rubans de satin pour les boutons, car je n’avais pas choisi une bonne largeur de ruban, et que cela faisait vraiment bizarre. J’ai donc replié les rubans sous la pièce devant, et j’ai piqué l’ouverture du décolleté sur toute la hauteur afin de maintenir en place les rubans et d’éviter à la robe de bâiller (bah oui, je n’ai plus de boutons pour maintenir fermée l’ouverture…)

passants.jpg

Comme je te l’ai dit plus haut, la maison victor a mis une difficulté de 3 à cette robe. Honnêtement, je ne l’explique pas car les explications sont vraiment claires. Certes il y a pleins de petites choses à faire sur chaque pièce (des fronces sur les pièces devants, des fronces également sur la tête d’épaule, des plis creux sur le bas des manches) mais rien de vraiment compliqué à faire lorsque l’on suit les explications données par le magazine.

rpt

Peut-être que c’est du au tissu recommandé ? Une viscose légère, donc des tissus fluides qui bougent très facilement ? Je ne sais pas… En tout cas, je ce que je sais, c’est qu’elle est vraiment très agréable à porter lorsqu’il fait plus de 30 degrés !

smartcapture

J’aime beaucoup les nombreux détails composant ce modèle. Je trouve que les manches sont très élégantes avec ce pli creux.

smartcapture

Suite à mon choix de tissu, on ne les voit pas beaucoup, mais il y a des fronces sur le devant du buste, ainsi qu’aux têtes d’épaule, apportant un peu de structure à la robe.

sdr

Le haut de la pièce dos est doublée, et le fini à l’intérieur comme à l’extérieur, fait très pro. La fraîcheur de cette robe (probablement apportée par les motifs floraux,) me rappelle certaines robes de chez Ba&sh (pour celles qui connaissent). Le prix en moins ! D’ailleurs, cette viscose, je l’ai obtenu au comptoir du tissu ! ❤

rptToutes les photos en extérieur ont été prises lors d’un pic-nic suivi d’une soirée à la bougie au château de l’Islette. Du coup, je ne te le cache pas, j’en ai profité pour me la jouer grave avec ma robe fleurie et mon large chapeau !

Mais revenons-en au château ! Si tu as l’occasion d’aller le visiter, je t’invite à faire une escale, pour y découvrir les amours cachées de deux grands artistes : Camille Claudel et Auguste Robin. De plus, de nombreux transats sont disséminés dans le parc, afin de se reposer et de profiter de l’atmosphère idyllique au bord de l’Indre, qui traverse le domaine, s’étire et serpente, donnant à l’ensemble un charme incomparable.

Si tu as aimé ma robe, je t’invite à enregistrer la photo suivante sur pinterest !

robeRominaPinterest.jpg

 

Publicités

Le protège-chéquier

Mes tutos

Voici un nouveau diy gratuit, que je te propose aujourd’hui ! Il s’agit d’un protège-chéquier ! Il faut dire que les modèles offerts par nos banques, ne sont pas très esthétiques (désolé si tu passes par là Mr mon Banquier). Tu es plutôt d’accord non ? 🤭

Alors je te propose aujourd’hui de réaliser ce protège-chéquier, qui te donneras envie de le sortir plus souvent !🤗

protegechequierfermer.png

Pour le réaliser, je me suis basée sur mon propre chéquier qui mesure 17,5cm par 9,8 cm (non pas 10 cm, j’aime la précision). C’est un chéquier que l’on appelle français. Je m’excuse si tu as une version italienne… Je n’en avais pas sous la main pour te proposer une seconde version du portège-chéquier 😔…

Alors pour le réaliser, il te faut choisir un tissu principal et un tissu pour la doublure. Des coupons de 47×22 cm sont suffisant pour réaliser ce protège-chéquier.

Tu trouveras le patron ici : CoutureAndPaillettes_ProtegeChequier  et toutes les marges de coutures sont comprises, et valent 7 mm, soit la largeur d’un pied presseur.

Pour imprimer le pdf, il faut sélectionner « imprimer en taille réelle ».
Tu as un carré test de 5cm de côté pour vérifier l’échelle.

En plus du tissu, il te faudra :

  • Deux morceaux de biais de 20,5 cm
  • Du thermocollant léger si ton tissu extérieur est très fin

Et si tu souhaites décorer la face extérieure de ton chéquier : il te faudra du ruban, du passepoil, des boutons, peut être même un autre tissu pour faire un appliqué etc. Laisse place à ton imagination ! 🤗

Passons maintenant à la couture !

Afin de t’aider avec les photos suivantes, j’ai choisi pour la doublure : un coton anglais à fleur roses (d’ailleurs ce sont des chutes récupérées de ce projet). Pour le tissu principal,  j’ai choisi une suédine taupe. Je n’ai pas thermocollé ma suédine car je trouvais le tissu assez épais. Mais après, c’est un choix personnel.

Il faut que tu commences par les rabats. Prend un petit rectangle de chaque tissu, et superpose-les de cette manière : envers du tissu principal contre envers de ta doublure.

Ensuite, avec ton fer à repasser, tu vas marquer le biais. Fais attention à la nature de ton biais. Si c’est un coton alors il n’y a pas de précautions particulières à prendre. Mais si c’est un simili (ou tout autre nature plastique) place un tissu par dessus. Sinon ton fer va le faire fondre….

PliageBiais

Si tu n’as pas de fer, tu peux aussi utiliser ton ongle : en appuyant sur le pli
pour le marquer.

Epingle, ou maintient, le biais sur les rabats que tu viens de superposer. Il ne te reste qu’à coudre à 2 mm du bord du biais. N’oublie pas de répéter l’opération avec les autres petits rectangles 😉

PositionnementBiais

Voilà, maintenant, tu devrais te retrouver avec ça : les deux rabats maintenus par un joli biais ( à paillettes 🤩)

Rabats

Passons maintenant à l’extérieur de ton chéquier. Tu as coupé un rectangle de 20,5 x 25 cm. Ce rectangle sera l’extérieur de ton protège-chéquier, c’est à dire l’apparence qu’auras ton chéquier, lorsque celui-ci sera refermé. Si tu veux le décorer avec des appliqués, des boutons, de la passementerie, c’est le moment ! Après il sera trop tard….

CouturePassepoil

Voici ce que j’ai fait : j’ai posé un passepoil doré sur toute la hauteur, à environ 2/3 de la largeur du coupon. Puis, j’ai cousu un empiècement d’un coton léger à motifs.

Voilà la face extérieure de mon porte-chéquier terminée :

Exterieur

Et si on passait à l’assemblage ?

Alors tu vas poser le tissu extérieur, endroit face visible. Puis sur l’un des côtés, tu vas poser un de tes rabats comme ceci : endroit du rabat contre l’endroit du tissu extérieur. Tu vas coudre le bas de ton rabat (le côté des 20,5cm).

CoutureRabat

Ensuite, tu vas positionner ton autre rabat en face. Sauf que cette fois-ci, tu ne vas pas le coudre. Tu vas positionner le tissu de la doublure contre tes rabats. L’endroit de ta doublure contre l’endroit de ton tissu principal, ce qui donne quelque chose comme ça.

empilementavantcouture

En cousant la doublure sur cet empilement, tu vas coudre aussi le rabat. Mais pourquoi on a cousu le rabat de droite et pas le rabat de gauche? Eh bien parce qu’on va coudre la doublure, mais pas partout 🤗! On va laisser une ouverture. Et où ça ? allez réfléchis un peu …. Eh bien du côté où le rabat à été cousu 😉 ! Donc tu vas coudre la doublure sur le tissu principal, en faisant bien attention à ce que le rabat soit correctement positionné, afin qu’il soit pris dans la couture. Tu vas laisser une ouverture sur le côté de ton protège-chéquier, pour te permettre de le retourner. Parce que comme ça, on est d’accord, ça ne ressemble pas à grand chose 😅… Tu as limite envie de reprendre ton protège-chéquier tout moche que la banque t’a offert, n’est-ce pas 🤔?

Tu vas coudre alors comme le montre les pointillés : et n’oublies pas, on commence et on termine par un point d’arrêt.

EmpilementFinal2

Voilà c’est presque terminé !

Tu vas cranter les coins, pour que tes angles soient jolis. Tu vas alors utiliser tes ciseaux pour enlever de la matière dans les coins.

crantercoinsIl faut que tu coupes au plus près de la couture, mais SANS couper la couture hein !

Maintenant, il faut que tu retournes ton protège-chéquier par l’ouverture que tu as laissé. Tu auras quelque chose comme ça :

PieceRetournee

Il ne te reste plus qu’à fermer l’ouverture qui t’as permis de tout retourner. Tu peux faire un point à la main ou à la machine, c’est toi qui décide. De toute façon, la couture ne se verra pas 😉

C’est bon ? Elle est faite cette couture ? 😏

Maintenant, il faut retourner les rabats pour qu’ils soient du bon côté.

Tadaaaaaaam ! C’est terminé !

RabatsRetournés

Alors… on a envie de faire des chèques maintenant ?

Protegechequier1

 

Une Poppy à paillettes

Pour les enfants

Il y a quelques temps, il me fallait coudre une robe pour une petite puce d’un an. Ma deadline était courte : à peine 2 jours…. (oui j’aime coudre dans la précipitation…) Il fallait donc une robe jolie, rapide et facile à faire.

J’ai dégainé un patron qui dormait, bien au chaud dans son tiroir : La robe chasuble, dite Poppy, par Lou and me.

Quant aux tissus, deux coupons trouvés dans mon magasin fétiche m’attendaient. Un peu de passepoil et de biais doré pour réhausser tout ça, et voilà que la robe était prête à être portée ! J’ai tout juste eu le temps de la laver avant de l’offrir durant le week-end.

Mission accomplie !

img_20170804_190758159-e1504891197861.jpg

Et voici la jolie robe rose à paillettes  sur son cintre !

Mais le mieux reste une photo avec l’heureuse propriétaire :

poppy2

Dites-moi ce que vous en pensez ! Et surtout dites moi si vous l’avez cousu aussi 😉 je serais heureuse de voir vos créations 😉