Je ne sais pas pour toi, mais moi, je suis victime du syndrome du post-it.