Au tout début de la création de ce blog, j’ai rédigé plusieurs articles vous permettant de reconnaître les tissus. J’ai vous ai appris comment distinguer un tissu chaîne et trame, d’un tissu maille. Je vous ai également montré comment on pouvait retrouver la matière d’un tissu, lorsqu’on ne s’en rappelait plus.

Je démarre aujourd’hui, une nouvelle série d’articles qui s’axera sur la matière en elle-même. Qu’elle est-elle ? D’où vient-elle ? Quelles sont ses propriétés ? Et plein d’autres questions auxquelles je tenterai de vous apporter une réponse. J’espère que ces nouveaux articles vous plairont ! On commence avec une matière plutôt connue est largement utilisée l’état : la viscose.

La viscose, une matière d'origine naturelle ?

Il faut savoir que les fibres sont reparties en 2 familles selon leur nature : soit elles sont d’origines naturelles, soit elles sont d’origines chimiques. Au sein de ces deux familles, on retrouve à chaque fois, deux sous-familles.

Pour les fibres d’origines naturelles, on retrouve les sous-familles suivantes :
– les fibres d’origines animales
– les fibres d’origines végétales

Pour les fibres d’origines chimiques, on retrouve les sous-familles suivantes :
– les fibres d’origines synthétiques, qui sont 100% pétrochimiques
– les fibres d’origines artificielles, qui sont des fibres naturelles modifiées chimiquement.
 
C’est à cette dernière catégorie qu’appartient la matière qui nous intéresse aujourd’hui : la viscose. En effet, la viscose est une fibre cellulosique qui provient de la transformation chimique de la cellulose provenant d’arbres comme le hêtre. Sa composition cellulosique la rapproche du coton, mais elle n’est en aucun cas une fibre naturelle.

Comment est fabriqué la viscose ?

La fabrication de la viscose, qu’on appelle aussi procédé viscose, remonte aux années 1860. A l’époque, l’industrie française de la soie est en crise à cause de la Pébrine : la maladie du ver à soie. Ces derniers sont dans l’incapacité d’enrouler la soie en cocon. Et sans cocon, pas de soie.

Louis Pasteur et le comte Hilaire de Chardonnet étudient ce problème en vue de sauver l’industrie. C’est à cette époque que Chardonnet s’intéresse à la recherche d’un moyen de produire de la soie artificielle. En 1885, il fait breveter la première méthode efficace pour fabriquer des fibres à partir de cellulose : on appelle alors cette nouvelle fibre : La rayonne.

Cette invention rapidement brevetée par des britanniques est ainsi diffusée dans le monde dès le début du 20ème siècle. La soie artificielle va être mondialement connue car elle permet de produire des vêtements de bonne qualité peu cher. En effet, les coûts de production de cette matière sont très peu élevés comparés au coût de la soie produite par les vers à soie. Toutes sortes de vêtements sont donc produits à partir de la soie artificielle. Bien que ce matériau soit un peu moins résistant que d’autres matières, sa production va s’intensifier et couvrir tous les marchés du textile après la crise de 1929, toujours pour les mêmes raisons. Pour la rendre plus résistante, des scientifiques et des chercheurs la mélangent avec de l’acétate. Le mélange fonctionne et la Viscose se répand encore plus dans le monde.

Seulement, le procédé viscose n’est pas des plus respectueux de l’environnement. Le procédé général consiste à dissoudre la cellulose dans de la soude caustique afin d’obtenir une solution visqueuse. On extrude ensuite cette matière à travers une filière, tout en régénérant la cellulose.

On obtient alors des filaments (des fils continus) de rayonne. On peut alors couper ou craquer ses filaments afin d’en obtenir des fibrannes (des fibres plus courtes).

Le point néfaste du procédé de transformation de viscose est le disulfite de carbone (CS2), qui est utilisé pour dissoudre la cellulose. L’utilisation de solvants polluants, non recyclés lors du processus de fabrication, et déversés dans la nature, dégradent l’environnement et la santé des hommes qui les travaillent. On reconnait au CS2 l’apparition de problèmes de croissance chez les enfants, et d’infertilité.

De la Soie Artificielle ?

Appelée Soie Artificielle, Rayonne puis Viscose, cette fibre devient un incontournable de l’industrie de l’habillement. Elle se prête aussi bien aux vêtements pour adultes que pour enfants. Des créations pour femmes ou hommes, la viscose est un tissu polyvalent. La viscose, par sa nature cellulosique , son procédé de fabrication et sa fibre plus souple présente de nombreuses propriétés qui lui procurent une polyvalence dans le domaine de l’industrie textile.

Tout d’abord, elle se mélange parfaitement bien avec d’autres fibres pour l’obtention de tissus divers et variés. Ensuite, elle présente des couleurs vives et les retient durablement, ce qui la rend très performante dans la durée et pour un rapport qualité / prix parmi les meilleurs sur le marché des tissus.

Lorsqu’elle est utilisée dans la fabrication d’une robe, d’un top, d’un pantalon ou d’une jupe, la viscose sera très appréciée pour plusieurs raisons car c’est un tissu :
– Respirant
– Léger
– Doux et confortable
– Fluide

Si vous détestez l’accumulation statique, les vêtements en viscose seront vraiment vos préférés !

Au niveau des inconvénients, il faut savoir que la viscose peut rétrécir de 10 à 15% lors du premier au lavage (c’est d’ailleurs pour cela qu’il faut TOUJOURS laver ses tissus avant de les coudre !). Elle est également sensible à la lumière : faites donc sécher votre vêtement sur l’envers lorsque vous mettez votre linge à étendre dehors ! Quelques vigilances lors du lavage et lors du port permettront à vos vêtements d’avoir une durée de vie bien au-delà de la moyenne globale des autres matières.

Le Tencel, une viscose nouvelle génération !

Je vous l’ai expliqué au-dessus, la fabrication de la viscose n’est pas des plus écologique…. Des essais ont donc été réalisés afin de trouver un solvant permettant de dissoudre la cellulose tout en ayant un impact moindre sur l’environnement. C’est la société autrichienne Lenzing, qui a développé de nos jours un nouveau procédé, plus respectueux de l’environnement. Le problème étant la nature des solvants, c’est ce point qu’ils ont décidé d’étudier. Le choix final s’est porté sur l’utilisation du N-Méthylmorpholine-N-Oxyde (NMMO). Ce solvant est en effet non-toxique et recyclable, et a donc un faible impact sur l’environnement. On appelle aujourd’hui ce procédé : un procédé Lyocell.

La cellulose utilisée provient de l’eucalyptus, et la fibre qui en résulte est plus connue sous le nom Tencel (c’est le nom commercial du Lyocell produit par Lenzing). Lorsque vous achetez du Tencel, vous avez ainsi la garantie que 99 % des solvants sont récupérés, filtrés, et réutilisés dans la fabrication de Tencel.

Attention si vous achetez du lyocell qui n’est pas vendu sous le nom de Tencel : vous ne pouvez pas avoir la garantie que le procédé de transformation soit le bon…

 

Le Lenzing EcoVero, une viscose écologique​

Un nouveau procédé de transformation vient d’être mis au point par la société Lenzing . Le procédé est proche de celui de la viscose traditionnelle, car c’est également une fibre artificielle produite à partir de pulpe de bois et de solvants. Seulement, le bois utilisé pour les fibres ECOVERO® est issu de forêts durables, certifiées FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Pan European Forest Certification). Lenzing est totalement transparent sur les sources du bois acheté.

Le procédé de transformation du bois en tissu suit des normes strictes imposées par l’EU Eco Label, afin d’assurer qu’il soit bien respectueux de l’environnement. Ce label récompense uniquement les produits dont l’impact environnemental est faible sur toute la chaîne : matières premières, fabrication, distribution et fin de cycle de vie.

couture-et-paillettes-ecovero-take-less-give-more

Ce nouveau procédé est tel que l’impact du LENZING® ECOVERO® a une consommation d’eau ainsi qu’un impact environnemental minime comparé à la viscose traditionnelle, ce qui en fait une viscose écologique, solide et respirante, également comparable à la soie. Plus d’infos sur : https://www.ecovero.com/

Vous l’avez probablement remarqué, plusieurs liens dans cet article renvoie vers le site mytissus.fr, car cet article est rédigé en collaboration avec eux.

Puisque vous avez été sages, je peux vous faire bénéficier de réductions sur ce site 😉
Avec les code
PAILLETTES15 vous aurez 15% de réduction sur le site, sans minimum d’achat