Il y a plusieurs semaines, j’ai été contacté par la marque Deer and Doe afin de faire une review du patron qui allait bientôt sortir : Passiflore. Vous connaissez mon addiction aux patrons de la marque, je n’ai pas réfléchi trop longtemps pour dire oui !

Honnêtement, je leur ai posé une seule question qui était : « combien faut-il de tissu ?? » car en cette période particulière, je ne pouvais rien commander sur internet… Et je ne voulais pas m’engager sur quelque chose que je ne pourrai honorer. Je ne voulais surtout pas décevoir cette marque pour laquelle j’ai beaucoup d’affection. C’est avec la marque Deer and Doe que j’ai fait mes armes, j’ai appris à coudre avec leurs patrons, et recevoir une sollicitation de leur part c’était un peu comme recevoir une certaine reconnaissance.

Etre revieweuse, qu’est ce que c’est ?

Etre revieweuse, c’est recevoir avant la sortie officielle, le patron de la marque afin de le coudre, en échange d’un article sur mon blog au moment de la sortie du patron. Dans cet article, je donne mon avis sur le modèle et cela permet aux fans de la marque de pouvoir se projeter grâce à différentes version. Car à chaque nouvelle sortie de patron, plusieurs revieweuses sont sollicitées. Si les review vous intéressent, je vous les mets à la fin de l’article ! Et je mettrai à jour, au fur et à mesure !

Revieweuse est différent de testeuse : car être testeuse c’est participer plus en amont du projet. Je l’ai déjà fait pour d’autres marques et cela consiste généralement à confirmer (ou non !) un tableau de mensuration, le tombé du vêtement etc. Il faut parfois coudre plusieurs versions avant que la version finale soit validée. Testeuse et revieweuse sont donc deux exercices différents, mais chacun à son importance.

Maintenant que vous connaissez la différence, parlons de Passiflore !

Passiflore : la robe manteau, mais pas que !

Comme décrite sur le shop de Deer and Doe, Passiflore est une robe manteau à col tailleur, qui peut être déclinée en robe maxi, robe courte, chemise ou même veste légère ! Pour chaque longueur, on peut choisir entre manche courtes avec revers, ou longues avec poignets de chemise.

Lorsque j’ai reçu la proposition de la marque, j’ai eu le choix de faire la version que je voulais. Rien n’est imposé lors de la review (à part le patron à tester, merci Captain Obvious ahaha !). Et j’ai adoré l’une des versions de Camille qu’on m’avait envoyé par mail. Du coup, j’ai opté pour cette combinaison : robe courte avec des manches courtes ! Coup de chance pour moi, cette version rentrait pile dans les 3 mètres de tissus que j’avais !

La robe est classée comme un patron confirmé. Personnellement, je ne me suis jamais arrêtée à cette indication. Car ce qui peut être interprété comme difficile (la pose d’un zip invisible, la réalisation de poche, un col tailleur, des boutonnières, une parementure etc), peut se révéler tout à fait réalisable avec les bonnes explications.

Ma Passiflore

Les patrons Deer and Doe vont de la taille 34 à 52 en PDF. Dans sa version pochette, le patron s’arrête à la taille 46 pour des questions de place sur la planche à patrons. J’ai coupé une taille 46 en me basant uniquement sur mon tour de poitrine. J’ai vérifié avant de couper, que mes hanches et ma taille passerait dans la version T46 grâce au tableau des mensurations finies.

Contrairement à ma robe Magnolia, je n’ai fait aucun ajustement ! J’ai coupé la même taille partout, et je n’ai pas fait de retouches ! Et je n’en ferai probablement pas 😉 L’avantage du format PDF avec Deer and Doe, c’est que l’on peut imprimer uniquement sa taille ! Ou uniquement ses tailles si on est sur plusieurs tailles en même temps.

Je n’ai pas rencontré de difficultés dans la réalisation de ce patron. Il y a une seule explication qui est restée flou pour moi : c’est l’étape 2-10 du livret. Je n’ai pas compris à quoi servait la piqûre qu’on nous demandait de réaliser dans le bas de la robe… Je ne voyais pas ce que ça apportait pour la suite. Du coup, je l’ai passé et ça ne m’a pas empêché de terminer cette robe !

Le décolleté de la robe Passiflore est mis en valeur par un col tailleur et un double boutonnage. Je pense que le point technique de ce patron est la réalisation du col tailleur. Si vous avez visionné mes vidéos pour la réalisation du manteau Opium, vous n’aurez aucun soucis car la technique est identique. Si vous ne les avez pas visionné (vous pouvez encore le faire, les vidéos sont sur ma chaine YouTube !), le fer à repasser la règle et la minutie seront vos précieux alliés pour réussir le col tailleur !

Le double boutonnage de la robe Passiflore est utile. Je veux dire par là, qu’il n’est pas simplement décoratif : on ferme et on ouvre la robe par ces boutons. Il n’y a donc pas de zip caché ;)…

Je ne voulais pas utiliser de boutons classiques pour ce tissu. J’ai un stock de boutons assez conséquent, mais je voulais que les boutons restent discrets. Le tissu étant bien assez chargé comme cela, je ne souhaitais pas en rajouter une couche (d’ailleurs le tissu est un satin de coton qui provient de chez Bennytex 😉 ). J’ai donc réalisé des boutons recouverts, avec un kit de la marque Bohin. C’est assez facile à faire : tout est dans le kit : le guide pour découper le tissu à la bonne taille, les supports pour clipser le dessous avec le dessus du bouton. En fait, il ne manque que le marteau ! En principe on doit pouvoir clipser les boutons à la main, mais je n’y arrivais pas alors… j’ai sorti mon marteau et c’était réglé !

Pour plus de modernité, la robe se porte ceinturée. Mais pour la réaliser il faut deux anneaux « en D », chose que je n’avais pas… Du coup, en attendant que l’affluence dans les magasins de tissus retrouvent un rythme normal, je la porte avec une ceinture élastique que j’ai depuis l’année dernière. Je ne sais si ce type de ceinture porte un nom, mais j’aime beaucoup ce principe de ceinture !

Dernier point sur la robe passiflore : il y a des finitions à la main. Si vous n’aimez pas les coutures à la main, vous allez apprendre à les apprécier avec ce modèle. Le revers de manche se fixe à la main de façon invisible, et il en est de même pour la parementure à l’intérieure, qu’il faut maintenir sur la marge de couture. Mais bien sur, tout est expliqué dans le livret, pas de stress !

Enfin, mes derniers conseils pour réaliser votre passiflore : ne négligez pas les pièces à thermocoller ni l’usage du fer à repasser !

Les autres versions des revieweuses

Comme je vous l’ai dit, Deer and Doe fait appel à plusieurs revieweuses pour ses patrons. Je vais mettre ci-dessous des liens vers des articles de blog et des post Instagram de ces versions. N’hésitez pas à aller y faire un tour 😉 Deer and Doe proposant ses patrons en versions anglaises, il y aura également des blogs anglophones ! Don’t panic it’s ok 🙂

Avant de vous laisser avec les autres versions, j’ai hâte de réaliser une version similaire à celle de Scarlet Stitch,à porter comme veste ! Je l’imagine en lin, parfaite pour les fraiches journées d’été !

Blog review

Le blog de Bisousdoudou

Le blog de Raylene (en anglais)

Le blog de Zoubisoubisous (en anglais)

Le blog de S is for Sew

Le blog de What Abi Makes (en anglais)

Insta review

https://www.instagram.com/p/B_kZZtvhlJo/?utm_source=ig_web_copy_link
https://www.instagram.com/p/B_jzvxqqQJT/?utm_source=ig_web_copy_link
View this post on Instagram

[Passiflore] C'est avec @deer_and_doe_patterns que j'ai commencé à utiliser des patrons de couture de marques indépendantes pour coudre mes vêtements et c'est grâce à cette marque que j'ai pu progresser. Je suis donc très heureuse d'avoir pu recevoir le patron quelques jours avant sa sortie pour en coudre une version et vous donner mes impressions ! Il s'agit donc d'une robe manteau aux finitions soignées qui peut se décliner de plusieurs manières. J'ai choisi d'utiliser un joli coupon de wax ramené du Togo lors de mon voyage en février. Le motif s'appelle "Egusi garden" et j'aime l'idée d'associer un motif végétal et fleuri à Passiflore. . Le métrage rapporté me permettait de coudre une version robe courte avec manches longues. J'ai coupé une taille 42 et je suis satisfaite à la fois de l'aisance et du tombé au niveau des épaules. . Niveau technique, Passiflore est une très belle pièce qui nécessite patience et minutie. Ce qui fait le charme de la robe, je trouve, ce sont justement les détails qui demandent un peu de technique, comme le col tailleur, les fentes indéchirables sur les manches ou la fixation des parmentures devant à la main. Personnellement, si j'aime les cousettes rapides que l'on peut réaliser en quelques heures seulement (ce qui est précieux dans nos vies bien remplies) je prends aussi beaucoup de plaisir à coudre des pièces qui demandent plus de temps. Elles me semblent plus "nobles" et les finitions à la main participe beaucoup à cette impression. . Comme d'habitude chez Deer and Doe, tout tombe juste, les instructions sont claires et les planches de patron version pdf s'assemblent avec facilité. J'ai eu un peu peur de la manière dont allaient s'agencer les motifs de mon tissu mais au final j'aime beaucoup cette première version. Je retrouve la joie de porter un "beau vêtement" que je trouve élégant et je pense en coudre une version unie pour l'assortir facilement à l'ensemble de ma garde robe. . Merci à mon p'tit mari @yoanbernabeu pour les photos sur le balcon pendant ce confinement ! #deeranddoe #deeranddoepatterns #deeranddoeaddict #ddpassiflore #hitarget #hitargetwax #waxaddict #slowsewing #coutureconfinement

A post shared by Mélissa Bernabeu (@melissasouad) on